Forum de l'association du Chat libre de Labège.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conseils pour une adoption réussie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 12
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: Conseils pour une adoption réussie   Lun 19 Juil 2010 - 8:18

Conseils pour une adoption réussie

Les chats, si vulnérables quand ils sont livrés à eux-mêmes, abandonnés dans la rue, méritent qu'on leur donne leur chance, CELLE DE VIVRE DANS UN FOYER CHALEUREUX.

Un peu apeurés par leur vie d'errance, ils ont besoin d'être rassurés.

PATIENCE et AMOUR, avec les conseils qui suivent vous y aideront.

Préparer son arrivée

SI POSSIBLE : prévoir l'adoption la veille d'un week-end, ce qui vous permettra d'être plus disponible pour le chat car les premiers jours sont les plus importants.

IL NE FAUT SURTOUT PAS le lâcher dans votre domicile dès son arrivée, croyant à tort qu'il sera plus heureux.

IL FAUT : le rassurer en le mettant dans une seule pièce pas trop fréquentée et calme, après avoir vérifié qu'il n'existe aucun endroit où il pourrait se cacher (exemple : moteur de réfrigérateur, endroit inaccessible derrière une armoire où il pourrait rester coincé, etc ...).

L'idéal est une chambre sans possibilité de cachette sous le lit, où il restera pendant 3 ou 4 jours.

Toute la pièce d'accueil devra ne présenter aucun danger : fenêtre accessible, machine à laver dans laquelle le chat peut trouver refuge, etc ...

Si vous possédez d'autres animaux, isolez les du nouvel arrivant pendant 3-4 jours. Ce laps de temps devrait leur permettre de s'accoutumer à son odeur. Lorsque tous vous paraîtront calmes et habitués à la présence des uns et des autres, vous les laisserez faire connaissance pendant de brèves périodes. Supervisez attentivement les opérations et attendez-vous à voir surgir des conflits de territoire entre eux. Ils devront régler le problème eux-mêmes et, s'ils ne sont pas les meilleurs amis du monde dès le premier jour, ils finiront par se tolérer après quelques semaines.

A l'arrivée du chat

Lui montrer son bac à litière qui restera à proximité.

Lui donner une nourriture appétissante à la main et lui parler doucement.

Ne pas hésiter à le manipuler, toujours avec beaucoup de douceur.

Le caresser abondamment.

S'il refuse le contact, ne pas trop insister et le laisser se cacher.

Par contre, renouvelez le plus souvent possible l'apport de petites quantités de nourriture en l'appelant par son nom.

Le caresser pendant qu'il mange et lui parler doucement.

Ne surtout pas laisser de nourriture en permanence, car il resterait craintif, attendant votre départ pour manger.

Votre main doit être celle qui caresse, qui rassure, qui nourrit, qui joue. Le jeu est très important pour "désintimider" un chat. S'il joue avec vous, sachez que la partie est gagnée. Profitez de son excitation pour le prendre et le manipuler avec douceur.

Jeux à conseiller : ficelle épaisse (il peut couper et avaler les ficelles trop fines), bouchons, boulettes de papier, branche souple avec quelques feuilles au bout, etc ...

Bien respecter son sommeil (interdire aux enfants de le réveiller pendant qu'il dort).

Petit souci possible

La première nuit, il pourra miauler désespérément.

Ne vous inquiétez pas : il est angoissé de découvrir un monde nouveau et c'est normal !!!

Il peut aussi s'oublier dans un coin de la pièce le premier jour. Ne le disputez pas. Mettez son besoin dans son bac à litière : il comprendra aussitôt où il faudra faire la prochaine fois. Le chat est très propre par instinct. Faites lui confiance.

Comptez 3 à 4 jours d'adaptation dans sa pièce. A certains moments, vous pourrez être découragé, mais bientôt votre petit timide fera des progrès éblouissants. Et seulement quand il sera complètementà l'aise, vous pourrez lui faire visiter le reste de la maison, en le ramenant ensuite dans sa pièce de référence.

Bientôt, il essaiera d'explorer tout seul le reste de votre domicile, se repliera vite en cas de panique dans sa pièce, puis finira par être complètement à l'aise dans son nouveau domaine.

Attention aux balcons d'où il peut tomber (lui montrer le vide avant sa première sortie), portes entr'ouvertes par lesquelles il pourra disparaître en une fraction de seconde. Les chats sont inconscients des dangers qui les guettent. A vous d'être prudent pour lui !

Enfin, et c'est l'évidence, ne transportez jamais un chat dans une voiture sans l'avoir bien enfermé dans un panier : sous une peur subite, il peut vous faire avoir un accident ou s'échapper par une vitre ou une portière.

Les sorties en extérieur sont à proscrire pendant au moins 3 semaines le temps qu'il s'habitue à son nouvel environnement à votre famille et qu'il ait pris ses habitudes et laissé ses odeurs. Ensuite vous pourrez le laisser sortir sous surveillance les premiers jours si l'environnement extérieur ne présente pas de dangers pour lui : route, voitures, gros chiens...
Que vous soyez en pavillon ou en appartement, évitez de laisser votre chat sortir la nuit : c'est le moment de tous les dangers car ils sont beaucoup plus excités que pendant la journée. On ne compte plus les chats tués par des voitures ou tombés les nuits d'été



LE CHATON



Les chatons sont comme les jeunes enfants. Ils ont besoin de beaucoup de sommeil. Ils s'épuisent vite. on peut les voir jouer et sauter dans tous les sens et, l'instant d'après, profondément endormis. Avec des enfants, il est prudent de s'assurer que le chaton n'est pas trop surmené par les jeux et qu'il n'est pas maintenu éveillé alors qu'il souhaiterait dormir.
Il convient d'aménager pour le chaton un panier à l'écart des courants d'air, garni d'une couverture pouvant être souvent changée. On peut aussi disposer un chaud matelas de journaux sous cette couverture, le panier sera ainsi plus facile à nettoyer. Une installation coûteuse n'est pas nécessaire; un chaton dormira parfaitement bien dans un carton avec une couverture. Surélevez le carton par rapport au sol afin que l'animal ait chaud et ne subisse pas l'effet de l'air froid se glissant sous les portes. Vous aurez tout intérêt à rendre son coin repos aussi attirant et confortable que possible car le chaton peut décider de faire son propre nid dans une pile de linge ou sur votre pull. Et le choix est définitif!
Lorsqu'un chaton arrive dans une maison ou si vous introduisez un chat dans une nouvelle résidence, il explorera les lieux de fond en comble et inspectera buffets, chaises, boîtes et lits. Dès qu'il s'arrêtera et se mettra à sa toilette, vous saurez qu'une décision est prise : il vient d'élire son endroit favori!

Dès l'acquisition d'un jeune chat, vous devez vous assurer d'un certain nombre de choses. Examinez d'abord ses oreilles, ses yeux, son nez afin de vérifier qu'il ne s'y produit aucun écoulement suspect. Les mâchoires devront être garnies d'un jeu complet de petites dents pointues et blanches et si les dents de lait commencent seulement à pointer, le chat n'est pas encore sevré. Il devra alors être laissé encore à sa mère un certain temps afin d'éviter des troubles digestifs. (Si le chat a été trouvé dans la rue, on peut lui donner du lait maternisé pour chaton (en pharmacie). Au biberon dilué dans de l'eau tiède. Ou dans une soucoupe). L'intérieur de la gueule devra être rose clair. Lorsque vous choisissez un chaton parmi toute une portée, ne prenez pas le premier venu. Essayez de tirer un fragment de ficelle et agitez-le, vous pourrez ainsi déterminer lequel réagit le plus vite et est le plus joueur.

Eduquer un chaton

Les chatons apprennent vite et réagissent bien aux caresses et aux autres témoignages d'affection, mais ils sont parfois timides et fragiles.

Pour réussir un apprentissage et instaurer des liens avec votre chaton, voici quelques règles de base très utiles. D'abord, donnez-lui le temps de se familiariser avec sa nouvelle demeure. D'où qu'il vienne (éleveur, société protectrice ou ami), il se sentira anxieux et seul. Parlez-lui doucement et caressez-le. Laissez-le s'habituer à votre voix, votre contact et votre odeur. S'il se blottit sous une table le premier jour, laissez-le faire: les chatons sont si curieux qu'il partira bientôt à la recherche d'un objet pour jouer.

Les premiers jours

Les premiers jours, laissez le découvrir une pièce ou une partie de la maison pour qu'il s'habitue à son nouvel environnement. Essayez de ne pas faire trop de bruit : baissez le son de la télévision, de la radio ou du lecteur de CD et n'organisez pas de soirée délirante pour fêter son arrivée. Ne le présentez pas à trop de gens. Il a besoin de s'habituer à ses nouveaux maîtres et à leur voix. Trop d'étrangers risquent de le perturber. Donnez-lui un peu de nourriture et laissez-le manger en paix. Les chats n'aiment pas manger en public.
Un chaton de quatre à huit mois demande de trois à cinq petits repas par jour. Veillez à ce qu'il ait toujours de l'eau fraîche à sa disposition, mais ne vous inquiétez pas s'il ne boit pas : l'eau contenue dans ses aliments lui suffit sans doute. Portez-le doucement dans sa caisse dès qu'il a fini de manger, car les chats font leurs besoins presque tout de suite après.

Faire connaissance

Les tout premier jours, essayez d'éloigner les autres animaux et les jeunes enfants, qui risqueraient de le taper, de l'attraper ou de lui courir après. Si le chaton se cache sous un canapé ou derrière le réfrigérateur, laissez-le tranquille. Une main sans corps se mouvant devant lui risque fort d'être griffée ou même mordue. Faites asseoir les jeunes enfants pour leur apprendre à le porter, car ils ont tendance à le laisser tomber dès qu'il commence à se tortiller ou à agiter les pattes.
Si le chaton vient rejoindre un autre animal de compagnie, chat ou chien adulte par exemple, donnez-leur le temps et l'espace pour qu'ils apprennent à se connaître, mais restez toujours à portée de voix. En cas de bagarre, laissez-les se débrouiller tout seuls. A condition, bien sûr, qu'il ne se passe rien de grave. Les retenir serait une source de tensions ultérieures. Veillez à prodiguer attention et caresses à votre ancien pensionnaire pour éviter toute jalousie. Si ce dernier est un animal de petite taille (lapin, cochon d'inde ou hamster), assurez-vous que le chaton ne l'embête ou ne l'effraye pas, et ne le délaissez pas pour votre nouveau pensionnaire.

Donner un nom

Un chaton reconnaît très vite son nom. Appelez-le en jouant, en le caressant, mais surtout en lui donnant à manger. S'il vient vers vous quand vous l'appelez, donnez-lui une friandise. Cela l'incitera à venir au moment des repas. Si vous avez décidé de lui permettre de sortir dans le jardin, ne le faites qu'une fois le chaton vacciné et habitué à son environnement et à ses maîtres. Les premiers jours, ne le laissez sortir que brièvement avant l'heure du repas et appelez-le souvent pour qu'il associe le jardin avec vous et votre voix.

Punir

On ne devrait jamais punir les chatons lorsqu'ils commettent quelque méfait. A un moment ou à un autre, à n'en pas douter, ils se rendront coupables de quelque forfait qui vous mettra en colère, mais un jeune chat, objet d'une sévère correction deviendra moins affectueux. Vous pouvez d'autre part, en le frappant lui faire plus de mal que vous n'en aviez l'intention tant ses os sont fins et en conséquence il se sentira moins en sécurité et nerveux. Si vous ne pouvez obliger votre chat à faire certaines choses, vous pouvez par contre l'encourager à les accomplir. C'est dans ce sens que vous devez l'éduquer et cela dès son arrivée chez vous. La propreté à la maison présente peu de difficulté car le chat est naturellement propre. Tant que les moyens de l'être lui sont fournis, un plat par exemple rempli à moitié de litière minérale, ou l'accès au jardin, il n'y aura pas de problème. Si par hasard survient un accident, parfois dû à un changement de régime, il ne faudra en aucun cas frotter le nez de l'animal dans ses excréments, mais lui montrer son plat afin de lui rappeler que c'est là et nulle part ailleurs qu'il doit faire ses besoins.

Les dangers de l'environnement

"La curiosité tue le chat", dit le proverbe. Il peut en être ainsi si l'on ne prend pas la précaution de protéger l'animal des périls de notre société moderne. La cuisine fourmille de dangers cachés et un chat curieux pourra être victime d'accidents s'il n'est pas tenu à l'écart de la machine à laver le linge ou du lave-vaisselle. Les réchauds à gaz, les cuisinières électriques et les casseroles bouillantes peuvent être la cause de brûlures terribles si par mégarde il prend au chat la fantaisie d'aller voir d'où peut bien s'échapper la vapeur. Le mouvement de quelque nature qu'il soit attire toujours le chat; une flamme à l'air libre est également source de danger, aussi est-il sage de se méfier du feu jusqu'à ce que l'animal ait appris à le connaître.
Les voitures constituent un autre péril : un chat effrayé est toujours susceptible de se précipiter sur la route. Si vous vivez aux abords d'une voie fréquentée ne le laissez sortir que pour de courts instants et ayez toujours l'oeil sur lui ou, pourquoi pas, menez-le en laisse. On peut fort bien habituer un chat à la laisse, à condition toutefois de commencer très tôt. Assurez-vous aussi, lorsque vous sortez de votre garage, que l'animal ne vous a pas suivi.

Laissez votre chaton à l'intérieur de chez vous jusqu'à ses 6 mois car il est particulièrement inconscient des dangers. Faite le stériliser et ensuite, si votre petit minou insiste commencez à le laisser sortir progressivement et sous surveillance. Ne le laissez jamais dehors la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatslibreslabege.up-your.com
 
Conseils pour une adoption réussie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils pour une adoption réussie
» conseils pour l'adoption d'un chien nordique
» Conseils pour un élevage d'escargots
» conseils pour compresseur
» "AGIR POUR L'ADOPTION "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Association :: L'adoption-
Sauter vers: